NOTRE VOYAGE DE 1991

Après 3 nuits passées dans notre chalet de Cap-aux-Os et 2 jours de visite, le 20 juillet après le déjeuner nous reprenons la route pour terminer notre circuit autour de la péninsule de Gaspésie, en longeant le fleuve Saint-Laurent si large par endroit que nous ne voyons pas l'autre rive.


.
Premier arrêt pour visiter le manoir le LE BOUTILLIER à l'Anse-au-Griffon, construit en 1840 cette belle maison est reconnu comme monument historique
Le Manoir Le Boutillier

A la Martre, joli village agricole et de pêche, nous visitons le curieux phare octogonale en bois peint en rouge et le centre d'interprétations des phares.

Le Phare de la Martre


A Cap-chat, l'éolienne de 110 mètres de haut, la plus puissante et plus grosse du monde (en 1991) et le rocher en forme de chat accroupi.
L'éolienne de Cap-Chat
Nous passons la nuit au motel "Fleur de Lys" à Cap-Chat

Départ devant notre motel


 
Le lendemain nous sommes à Matane plus de 13000 habitants, centre commercial et administratif, avec un aménagement portuaire développé pour le commerce du bois, célèbre pour ses saumons sur la rivière Matane. Nous visitons la passe-migratoire du barrage Mathieu-d'Amours.
Les iles sur la rivière Matane
La passe migratoire aux saumons

Le jardin des Métis à Grand-Métis , imposant domaine de 1886 propriété du Gouvernement du Québec depuis 1961, composé de 6 jardins ornementaux de plus de 500 espèces et variétés de fleurs, arbres et arbustes et une collection exceptionnelle de plantes vivaces. Au milieu des jardins se trouve une somptueuse villa de 37 pièces, demeure de Madame REFORD  et qui abrite un musée
Le manoir REFORD
Plan du jardin


Nous passons notre dernière nuit à Matane au Motel Le Beach , le lendemain nous terminons notre beau circuit autour de la Gaspésie (8 nuits et 9 jours de visite) en prenant le traversier à 11h., 2h15 de bateau pour rejoindre sur l'autre rive du Saint-Laurent la ville de BAIE-COMEAU
Le traversier Matane/Baie-Comeau

Notre voyage se poursuit vers la Saguenay et le lac Saint-Jean 


NOTRE VOYAGE DE 2003

Changement de programme au lieu de revenir comme en 1991 en longeant la cote du Saint-Laurent, nous prenons la route de l'intérieur jusqu'à Murdochville, petite ville créée pour l'exploitation d'une mine de cuivre maintenant épuisée et qui a beaucoup de difficultés pour exister. Ce qui fait que la population quitte la ville et que de ce fait de nombreuses maisons sont à vendre à des prix très bas.

Puis ensuite la route forestière (54 kilomètres) qui mène jusqu'à Sainte-Anne-du-Mont par la réserve faunique des chic-chocs et le parc de la Gaspésie. Nous croisons des lacs et de hautes montagnes (Mont Jacques Cartier, Mont Albert) certaines encore enneigées. Le midi nous nous arrêtons dans le célèbre gîte du Mont-Albert superbe ensemble hôtelier entouré de montagnes et nous y déjeunons.

Le gîte du Mont-Albert
Nous y rencontrons notre premier caribou en trophée au-dessus de la cheminée dans la salle de restaurant
 

ensuite nous arrivons sur la côte à Ste Anne des Monts, ville nichée au creux d'une anse

L'église à 2 clochers de Ste Anne des Monts

 

puis route pour Matane en passant par Cap-Chat ou nous voyons à nouveau les éoliennes encore plus nombreuses

MATANE: port d'où partent les traversiers pour la côte nord, à voir la passe migratoire des saumons, le centre d'observation du barrage et la promenade des Capitaines.

Le barrage

La passe migratoire des saumons
La promenade des capitaines
L'Hotel de Ville
Coucher de soleil sur le St Laurent
 Le bureau du tourisme
nous dormons à Matane et le lendemain nous prenons le traversier à Trois-Pistoles pour les Escoumins afin de poursuivre notre circuit vers Québec d'où nous devons reprendre l'avion pour Paris via Montréal

 

ou RETOUR